Comment Mr et Mme P ont réalisé un lancement à 3200€ de CA

Publié par dans

Dans cette vidéo, vous allez découvrir le parcours de Mr et Mme P, des clients de ma formation Bloguer-Gagner qui ont effectué leur premier lancement et réalisé un chiffre d’affaires de 3200€.


 

Bien évidemment, Mr et Mme P est un pseudonyme car ces deux personnes ne souhaitent pas s’afficher encore ouvertement sur internet étant donné qu’elles sont salariées.

Pour revenir rapidement sur leur parcours, ils ont fait un point sur leur vie et ont décidé de se réorienter et de trouver des moyens alternatifs pour générer de l’argent.

C’est pour cela qu’ils avaient notamment créé un blog, qui ne leur a malheureusement apporté aucun résultat.

Par la suite, Mr et Mme P se sont inscrits à ma formation Bloguer-Gagner et ont, en moins d’un an, réussi à créer un produit, le vendre et empocher 3200€ !

Leur blog traite de l’indépendance financière et retrace leur parcours et leurs méthodes pour gagner de l’argent à travers la bourse, l’immobilier, internet et autres.

Nous pouvons les suivre, jour après jour, dans le défi qu’ils se sont lancé, à savoir, générer 1000€ de revenus alternatifs par mois au bout d’un an.

Il faut savoir qu’ils n’avaient lors de leur lancement qu’une centaine de visites par jour (ce qui est quand même plutôt un bon chiffre pour un blog aussi jeune) et 300 inscrits sur leur liste de diffusion.

Ils ont donc réussi à travers la vente de leur produit (une formation sur l’immobilier) à monétiser leur liste à hauteur de 10€ par personne ce qui est vraiment un excellent résultat !

Grâce à ce résultat, ils sont déjà sur la bonne route pour réussir haut la main leur défi !

Je leur dis donc bravo et à bientôt pour avoir des nouvelles fraîches.

L’histoire de Mr et Mme P vous a-t-elle inspirée ? Pensez-vous, comme eux, franchir le pas et lancer votre produit même si cela vous semble difficile ?

Répondez-moi dans les commentaires ci-dessous 😉

 

Transcription texte de l’interview:

Aurélien
Bonjour. Aujourd’hui, je suis avec Monsieur et Madame P.

Alors, Monsieur et Madame P. c’est un pseudonyme parce qu’en fait ils ont encore un travail, ils ne veulent pas donner leur vrai nom.

C’est un couple qui ont suivi ma formation de Bloguer Gagner et qui ont fait 3 200 euros pour leur premier lancement. Bonjour.

Monsieur P. et Madame P.
Salut Aurélien.

Aurélien
Alors, en fait, si on fait cette interview c’est un petit peu pour montrer ce qu’il est possible de faire.

On a déjà discuté sur Skype, c’était hyper intéressant et vous m’aviez expliqué que, en fait, vous aviez créé un site Internet avant de suivre la formation Bloguer Gagner et que ça n’avait pas du tout marché.

Donc, expliquez-moi un petit peu.

Monsieur P.
En fait, 6 mois avant de se lancer dans Bloguer Gagner on a voulu essayer d’ouvrir un petit site sur les voyages et on a fait tout le travail.

On avait ouvert un blog WordPress, on avait mis un produit en vente.

Et voilà, on avait tout travaillé jusqu’au jour où a lancé notre site et on se disait les gens vont arriver et puis ils vont acheter le produit et puis on va pouvoir gagner de l’argent comme ça en vivant un peu de notre passion.

En fait, le jour où on a ouvert le site, on s’est rendu compte qu’il n’y avait personne qui venait, on ne savait pas du tout pourquoi.

On est resté 2 mois comme ça, sans visiteur.

Aurélien
Il y avait quoi sur votre site quand on arrivait ?

Madame P.
En fait, on a voulu faire quelque chose qui fasse un petit peu pro où on parlait uniquement du produit ou des petits produits qu’on allait pouvoir vendre autour du voyage.

Mais voilà, il n’y avait pas de contenu, il n’y avait pas vraiment d’articles.

Aurélien
C’était une page de vente ou c’était quoi ?

Madame P.
Non, il y avait quand même plusieurs pages sur le site.

En gros, tu avais une page qui te présentait le fonctionnement, le pourquoi du comment, et ensuite tu avais différentes pages où tu pouvais acheter des mini guides.

Mais au final, sur chaque page tu n’avais que quelques mots.

Il n’y avait vraiment pas de contenu.

Aurélien
D’accord, il n’y avait pas de contenu.

Vous avez quand même fait des ventes ou pas du tout ?

Madame P.
Aucune ! Zéro !

Monsieur P.
Il n’y avait personne qui venait.

Aurélien
C’était une première expérience.

Donc, ensuite vous avez commencé la formation Bloguer Gagner.

Alors, qu’est-ce qui a changé ?

Pourquoi vous avez ensuite créé un site qui vous a rapporté alors qu’avant ça n’avait pas marché du tout.

C’est quoi la différence ?

Monsieur P.
Voilà, en suivant la formation on a appris toutes les techniques de SEO, de référencement, qui permettent de faire trouver son site depuis Google.

Donc ça déjà, ça nous a permis d’amener des visiteurs sur notre site.

Là, on a ouvert un autre site, qui nous tient plus à cœur, Notre indépendance financière.

Donc, déjà d’avoir des visiteurs.

Et après, on a compris, en fait, comment fonctionnait le marketing internet alors qu’avant on s’était lancé sans savoir.

Et donc, du coup, on ne savait pas ce qu’il fallait faire, on ne savait pas qu’il fallait créer une liste d’email pour pouvoir discuter avec les gens qui lisent notre site, et puis à un moment donné leur proposer un produit qui pourrait les intéresser.

Aurélien
Oui parce que vous aviez combien de visites sur votre premier site ? Vous le savez ?

Monsieur P.
Je pense que c’était entre 0 et 5 par jour.

Aurélien
Par jour, d’accord.

Et maintenant, vous avez combien de visites sur Notre indépendance financière ?

Monsieur P.
Après 6 ou 7 mois, on a eu 100 visites par jour, ça fait en gros deux personnes qui s’inscrivaient sur notre newsletter.

Aurélien
D’accord, deux personnes par jour.

Alors, il faut savoir que ce n’est pas forcément énorme.

Je pense que vous pourriez optimiser ça.

Moi, je sais que sur mon site, sur Comment apprendre l’anglais, j’ai optimisé un petit peu les formulaires, tout le processus d’inscription, j’ai rajouté un quiz, alors ça c’est une bonne technique, si vous mettez un quiz et pour avoir les résultats du quiz les gens doivent laisser leur adresse email, c’est aussi une manière d’avoir des adresses email.

Moi, je fais 10 % de conversion, c’est-à-dire sur 100 visiteurs qui visitent mon blog d’anglais j’ai 10 personnes qui s’inscrivent à ma newsletter.

Monsieur P.
Oui, mais il faut qu’on voit un peut cette partie-là.

Aurélien
Mais ce n’est pas grave du tout puisque ça ne vous a pas empêché d’avoir déjà des résultats.

Donc, vous avez une centaine de visiteurs par jour, ce qui est vraiment pas mal pour un débutant puisque ça ne fait que quelques mois que vous vous êtes lancés là-dedans.

Vous êtes venus à mon séminaire à Paris, c’est ça ?

Madame P.
Oui, tout à fait, on y est venus.

Monsieur P.
C’était en septembre dernier.

Aurélien
D’accord. Non, c’était en novembre.

Madame P.
On s’est inscrit à Bloguer Gagner fin septembre, en fait.

Je pense qu’on a été dans les tout premiers inscrits.

Et ensuite, effectivement, on est venus à ton séminaire en novembre.

Aurélien
Et le séminaire, ça vous a aidés, ça vous a plu par rapport à la formation en ligne ?

Monsieur P.
Ça a donné pas mal de punch, quoi.

Surtout de la motivation.

Et nous, ce qu’on a trouvé très intéressant, il y avait des points de la formation en ligne qui étaient reexpliqués, donc ça permet de plus se les approprier.

Et ce qui est intéressant c’est, on va dire, tous les intervenants extérieurs qui avaient différentes techniques de l’Internet Marketing.

Et donc là, ça nous a permis d’apprendre d’autres choses.

Aurélien
Effectivement, c’est vrai que la formation en ligne c’est une chose pour découvrir toutes les techniques, le séminaire ça vous permet d’avoir plein de motivation, de voir des gens vrais, de repartir bien boostés.

Donc, en fait, ce qui est intéressant c’est d’expliquer aux lecteurs votre parcours puisque vous avez écrit un blog, vous avez généré des visites dessus et puis vous avez lancé votre premier produit et c’est comme ça que vous avez fait vos premiers milliers d’euros.

Donc, expliquez-nous un petit peu cette aventure, comment vous y êtes arrivés ?

Madame P.
Oui, on a lancé notre blog il y a quasiment un an maintenant, et qui s’appelle Notre indépendance financière, puisqu’effectivement ce qu’on souhaiterait atteindre c’est l’indépendance financière.

Et donc, on parle d’investissement immobilier, d’investissement en bourse, ayant fait également le suivi aussi du blogging.

Et en fait, à la fin de l’année dernière, on s’est lancé un défi d’avoir 1 000 euros de revenus alternatifs par mois d’ici un an.

Donc, fin 2014 il faut qu’on ait 1 000 euros de revenus alternatifs par mois.

Et donc, au printemps là, toujours en suivant Bloguer Gagner, on avait pas mal avancé sur la formation, il nous restait en gros plus qu’à passer à l’action et puis écrire un produit et le mettre en vente.

Et donc, c’est vrai qu’au départ on a toujours tendance à repousser un petit peu la date, à se dire je le ferai plus tard ou peut-être qu’avril ce n’est pas la bonne date, tiens mais il y a des ponts, on va attendre la rentrée.

Finalement, un beau jour on s’est dit non on arrête, on fixe une date et puis on lancera le produit.

Notre produit, il traite d’immobilier, d’investissement locatif.

Monsieur P.
Ce qui s’est passé c’est on a annoncé sur notre blog que la semaine prochaine on lançait notre produit et ça nous a un petit peu obligés à faire tout notre processus de lancement puisqu’on a un processus de lancement assez compliqué où on fait 4 vidéos d’informations, où on donne plein d’informations gratuites sur l’immobilier, et ensuite à la fin on propose, pour ceux qui veulent aller plus loin, de prendre la formation payante.

Et ça représente un énorme boulot pour nous, on a passé une semaine à faire les 4 vidéos qu’il fallait faire pour ce lancement-là.

Madame P.
Tous les soirs, en rentrant du boulot, hop hop hop !

Aurélien
Vous avez utilisé ma méthode de lancement parce que c’est vrai que je vous recommande plutôt dans Bloguer Gagner c’est parce qu’en fait vous avez vendu un produit, entre guillemets, cher.

Donc, c’était un produit à 700 euros.

Moi, je recommande plutôt de vendre un produit peut-être un petit peu moins ambitieux, un petit peu moins cher, on n’est pas obligé de le vendre avec, justement, un processus de lancement, avec des vidéos de lancement parce que comme vous le dites c’est un énorme boulot.

Je vous recommande plutôt de faire juste une page de vente où vous pouvez vendre très facilement des produits jusqu’à 97, 147, 197 euros.

Voilà, vous avez pris le parti, ce qui est très bien, c’est très bien pour votre positionnement, c’est très bien pour commencer.

Et puis surtout que au final ça a bien marché. Vous avez obtenu quel résultat en fait ?

Monsieur P.
En fait, on a fait 8 ventes à 400 euros, on a fait 3 200 euros.

Il y a 6 ventes qui provenaient de personnes qui étaient inscrites sur notre newsletter et 2 ventes de partenaires.

On a eu quelques partenaires qui ont aussi fait la promotion de notre formation et donc avec eux on a réussi à faire 2 ventes.

Aurélien
Donc, les partenaires, vous les avez rémunérés ? Vous leur avez donné une commission ?

Monsieur P.
Oui, on a fait 50/50.

Aurélien
Donc, du coup, vous avez fait 6 ventes venant de chez vous, donc 2 400.

Et 2 ventes à 400 euros avec 50 % de commission, donc 200 euros pour vous, 200 euros pour votre partenaire, donc 400 euros.

Donc, vous avez fait 2 800 dans votre poche.

Monsieur P.
Exactement.

Aurélien
C’est sympa.

C’est déja un bon résultat.

C’est important de préciser que vous n’avez pas une liste très importante.

Vous avez une liste de combien ?

Monsieur P.
Quand on a lancé, on avait 300 personnes sur notre liste.

Et nos partenaires nous ont amené 150 personnes.

Aurélien
D’accord. Effectivement, il fallait s’inscrire pour voir les vidéos de lancement.

Du coup, ça vous a permis de faire grossir votre liste, ça ce n’est pas mal parce qu’à la base vous aviez une liste, tu m’as dit, de combien ?

300 personnes, c’est ça ?

Et vous avez fait 2 400 euros sur votre liste.

Donc, ça veut dire que vous avez presque fait 10 euros pour chaque personne inscrite sur votre liste.

Monsieur P.
Exactement, on peut compter comme ça, oui.

Aurélien
Donc, c’est un très bon résultat.

Il faut voir qu’un lancement commence à partir de 1 euro par personne inscrite sur la liste.

Là, vous êtes plus près de 8 euros.

Donc, c’est un excellent résultat.

Et puis, le fait de faire ce lancement, ça vous a permis de faire plus 50 % de votre liste parce qu’il y a 150 personnes qui venaient de vos partenaires, à la sortie du lancement vous aviez une liste de près de 500 personnes.

Donc, ce n’est pas seulement les revenus gérés par un lancement, c’est également vous avez augmenté de 50 % la taille de votre liste et que derrière si vous faites d’autres promotions, si vous vendez d’autres produits, évidemment vous allez avoir plusieurs résultats.

Monsieur P.
Oui, exactement.

Et en plus de ça, tous les blogueurs ne passent pas le cap de proposer un produit.

En fait, quand tu passes le cap, tu te rends compte qu’il y a d’autres blogueurs maintenant qui s’intéressent à toi, qui te font des propositions de partenariat, donc ça te donne un peu plus d’envergure.

Aurélien
Exactement, ça donne de l’envergure.

C’est exactement le bon mot, ça donne plus d’opportunités.

C’est de la même manière que quand tu publies un livre, tout de suite tu es perçu comme un auteur, comme quelqu’un qui a… voilà.

Moi je sais, ça remonte maintenant vers 2010 quand j’ai mis pour la première fois un formulaire sur mon blog, un formulaire AWeber, ça m’a permis dans ma tête de passer un cap.

C’est un truc tout bête maintenant.

Mais l’idée c’est vous pouvez passer des caps comme ça, des petites étapes qui vont vous permettre petit à petit de passer un cran au-dessus puisque déjà des blogs qui ont des newsletter, ce n’est pas tous les blogs.

Donc, ça vous permet déjà de passer le cap et après de créer un produit forcément 0:11:37.8.

C’est marrant, je me souviens on s’était vu lors d’une session de coaching, on s’est parlé et vous parliez, justement, de sortir un produit et je crois que je vous avais pas mal poussés, j’avais dit sortez votre produit, ça va marcher.

Je ne sais pas si vous vous souvenez, il y a quelques mois, il me semble, vous étiez un peu inquiets par rapport au lancement.

Monsieur P.
Oui, effectivement, forcément quand tu te lances dans quelque chose comme ça, tu n’as jamais vendu sur Internet, un produit à 400 euros, tu te dis est-ce que les gens vont l’acheter.

Et donc, nous, en fait, tous les mois on venait à la Blog Académie.

Aurélien
Vous êtes toujours là.

Madame P.
Oui, ça nous plaît. On aime bien. C’est notre rendez-vous mensuel.

Aurélien
C’est super. En plus, vous faites des commentaires rigolos, que je ne peux pas toujours dévoiler, que je ne peux pas toujours lire en direct.

Et vous avez raison parce que c’est important.

Je sais que ce n’est pas tous les membres de la formation qui viennent, loin de là et je trouve ça vraiment dommage parce qu’honnêtement on apprend des choses.

Alors, des fois ce sont des choses qu’on sait déjà mais ça fait toujours du bien de les réentendre, il y a des nouvelles choses, je vous parle de mon business et honnêtement, vous serez d’accord avec moi, on se marre bien quand même.

Monsieur P.
Oui, je trouve qu’il y a une bonne ambiance.

Madame P.
Oui, c’est très sympa.

Aurélien
Et puis surtout, ça motive.

Effectivement, vous avez franchi le pas et je vous dis un grand bravo parce que c’est vrai que la plupart des gens ne font pas le pas.

En fait, je pense que vraiment pour réussir sur Internet notre plus grand ennemi c’est nous-mêmes parce qu’on se met des barrières, on a peur, etc.

Et franchement, ce que vous avez fait c’est extraordinaire parce que vous avez lancé votre premier produit.

Moi déjà, rien qu’en parlant avec vous je sens que vous n’êtes plus du tout les mêmes, on sent que vous avez un appétit énorme, ça vous a donné plein de confiance.

Qu’est-ce que ça a changé pour vous ?

Monsieur P.
Une fois que tu as réussi dans ta vie à faire une fois une vente, tu te dis tu peux arriver à en faire d’autres, tu peux aider les gens sur d’autres sujets que celui de la formation qu’on a faite, donc on peut se dire on peut faire d’autres produits.

Et puis, si on arrive à aller assez loin, on peut se dire qu’on pourrait un jour arrêter de travailler et puis se consacrer uniquement à notre blog.

Ça c’est notre objectif ultime, on va dire. Là, on sait que maintenant pour y arriver il faut continuer à passer à l’action.

C’est vrai qu’une fois que tu as passé le cap, tant que tu ne l’as pas fait tu es d’un côté et une fois que tu l’as fait tu es de l’autre et tu te rends compte que c’est possible.

Je pense qu’il ne faut pas se lancer tout seul parce que tu pars dans tous les sens, puis en fait tu ne sais pas ce qu’il faut faire.

Madame P.
Et puis, tu t’épuises à chercher des trucs qui ne t’amèneront peut-être à rien.

Monsieur P.
Ce qu’il faut avoir c’est la ligne directrice et puis surtout faire les choses.

Aurélien
Tu as totalement raison.

Il y a un truc que je trouve super chez vous, c’est que vous êtes des gens qui agissez.

A la base, vous avez une idée un peu dingue. A la base, quand on y réfléchit c’est un truc de dingue, de créer un site et de vendre des produits.

Et franchement, vous avez fait un boulot quand même qui est assez conséquent.

Vous aviez créé les guides à la base.

Madame P.
Oui, c’est ça.

Et du coup on s’est dit qu’il faudrait peut-être faire le chemin un petit peu dans l’autre sens plutôt que de se dire j’ai une super idée dans ma tête, c’est sûr que tout le monde va adorer.

Mais en fait, non, ce n’est pas sûr du tout.

Aurélien
Tout le monde pense comme ça. On se dit je vais créer mon produit et ensuite je vais le vendre.

Et en fait, ce n’est pas du tout une bonne idée puisque vous pouvez passer des mois comme ça à préparer un produit, à préparer aussi pour le vendre et puis au final vous vous apercevez que ce n’est pas le bon produit, qu’il n’y a personne sur votre site et vous faites un bide énorme.

En tout cas, vous avez été très courageux. Vous avez été courageux de rejoindre ma formation parce que je sais que ce n’est pas facile, la première fois qu’on fait un investissement comme ça on se demande est-ce qu’on va récupérer son argent, son investissement, etc.

Donc, vraiment c’est courageux.

Et puis, vous avez été courageux parce que vous avez créé un produit et franchement c’est formidable.

Et le truc c’est simple, c’est que plus vous faites, plus c’est facile d’en faire ; moins vous en faites, plus c’est difficile d’en faire.

Donc, il faut vraiment se pousser, il faut se forcer. Vous avez été intelligents, vous vous êtes mis la pression, vous avez dit sur votre blog on va lancer notre produit et vous saviez que vous aviez vos lecteurs qui vous attendaient au tournant et donc, du coup, vous avez lancé votre produit.

Une petite question : est-ce que vous aviez fait la formation avant de la vendre ?

Monsieur P.
Alors, on avait écrit tous les modules dans ce qu’on appelle des mindmaps.

Tous les modules étaient écrits sous forme de mindmap.

Après, notre formation est sous forme de vidéo. Donc, on avait fait le premier module et le deuxième module sous forme de vidéo.

Le premier module et le deuxième modules étaient complets.

Et tout le reste était sous forme de mindmap qu’on a ensuite tourné sous forme de vidéo lorsque les gens arrivaient à ce step-là de la formation.

Aurélien
Voilà, super.

C’est exactement ce que je recommande, c’est de faire le premier, le début de la formation, d’avoir le plan bien entendu pour savoir ce qu’on va vendre évidemment, on ne vend pas du vent.

Je sais qu’il y a des gens qui ont un petit peur comme ça du fait de vendre sans avoir complètement créé le produit. Je comprends que ça fasse peur.

Après, voilà, ça marche, ça ne marche pour moi, ça marche pour vous, on ne vend pas du vent, vous savez ce que vous avez, vous savez qu’il y a du contenu.

Par contre, effectivement, vous n’avez les vidéos en boîte, vous avez le contenu, vous avez le plan, il suffit juste de le tourner.

Et en attendant, le fait de ne faire que la première ou la deuxième vidéo, ça vous permet de ne pas prendre trop de risque, ça vous permet de lancer rapidement votre produit.

Et puis, vous voyez que si vous faites des ventes, forcément vous allez être hyper motivé pour faire la suite de la formation.

Et l’avantage c’est que, du coup, votre produit, vous allez le créer hyper rapidement.

Alors que si vous commencez par le créer sans savoir même si ça va intéresser les gens parce que les gens vont l’acheter, forcément vous allez y passer beaucoup plus de temps, vous allez être moins motiver, ça va durer, etc.

C’est vraiment la stratégie que je vous recommande dans Bloguer Gagner.

Et vraiment, vous l’avez appliquée intelligemment. Et du coup, vous avez eu des résultats rapidement.

Monsieur P.
J’ajouterais qu’en plus l’autre avantage c’est que quand les gens rentrent dans la formation en fait ils font des retours et tu comprends mieux aussi les interrogations qu’ils ont.

Et si tu n’as pas tout fait, tu peux rajouter des informations que pour toi te semblent évidentes parce que ça fait des années que tu investis dans l’immobilier et parfois tu ne te rends pas compte de la question que peuvent se poser les gens.

Du coup, tu peux rajouter l’info si tu n’as pas tout fait. Et je pense que ça ajoute de la valeur pour les gens.

Aurélien
Exactement, ça a beaucoup plus de valeur. Tu peux également un webinaire, en fait des conférences en ligne et tu fais des sessions live et des gens assistent.

Je sais que Jeff Walker aux Etats-Unis il a un produit qui s’appelle The Seed Launch, c’est un petit produit comme ça qu’il vend et il le fait en webinaire et c’est super parce qu’il fait, je ne sais pas, 3-4-5 webinaires et l’avantage c’est qu’il a les questions des gens en direct.

Donc, il a son plan de formation, il fait sa formation mais en direct il y a des gens qui répondent et à ça lui permet d’ajouter des points qui n’étaient pas clairs, de préciser, d’ajouter des informations, d’être réactif.

Après chaque webinaire, en fait, il envoie un sondage aux gens et il a un retour et les gens disent c’était bien mais maintenant on aimerait avoir ça, etc.

Et ça lui permet vraiment de faire une formation sur mesure par rapport à son audience, par rapport à son public, par rapport aux gens qui ont acheté la formation.

Donc, bravo encore une fois.

Est-ce que vous avez des conseils pour quelqu’un qui voudrait se lancer aujourd’hui, qui voudrait créer un business sur Internet ?

Ce serait quoi, qu’est-ce que vous pourriez leur dire pour les aider ?

Monsieur P.
Je pense que je vais résumer ce que j’ai dit tout à l’heure.

Moi, je pense qu’il faut trouver un guide, il faut avoir une road map parce que tout reconstruire soi-même exactement comment réussir à faire un produit sur Internet et y intéresser les gens je pense que ça doit prendre des années si on s’y met tout seul.

Donc, prendre un guide. Et surtout faire ce que tu as envie de faire.

Madame P.
Passer à l’action. Il faut appliquer.

Monsieur P.
Tant qu’on ne fait rien, ça se passe dans notre tête, il ne se passe rien et puis les choses ne changent pas.

Donc, il faut passer à l’action.

Et puis, si on fait des erreurs, corriger ensuite en fonction de ses erreurs. Mais surtout avancer.

Aurélien
Génial. Merci pour ces conseils.

Du coup, pour vous c’est quoi l’avenir ?

Vous m’avez parlé de vous allez lancer votre produit, vous allez essayer de faire la publicité.

Qu’est-ce que vous allez faire ?

Monsieur P.
On a plusieurs axes, on a d’autres produits qu’on voudrait créer, notamment sur la bourse parce qu’on se débrouille pas trop mal.

Après, il y a Madame P. qui fait un site sur les loisirs créatifs et donc elle va peut-être lancer quelque chose aussi en lien avec les loisirs créatifs.

Aurélien
Je crois que c’est même décidé, non ?

Monsieur P.
Oui, c’est décidé.

On a fait la page de vente le weekend dernier.

Donc, c’est décidé.

Aurélien
Ah, vous avez fait une page de vente directement.

Monsieur P.
Oui, on a fait la page de vente le weekend dernier.

On te l’enverra à la prochaine Blog Académie, comme ça…

Aurélien
Ce qui est vraiment marrant c’est que, effectivement, c’est un détail, vous ne voulez pas parler de ça, c’est un projet annexe, mais la dernière fois ça m’a fait super plaisir, on ma dit oui, grâce à Bloguer Gagner, la technique que tu expliques, des mots clés, etc., on s’est rendu compte que dans cette thématique c’était le désert de Gobi, il n’y avait rien.

Et du coup, hop, on va se lancer parce qu’effectivement c’est un hobby de Madame P. et vous allez lancer un site dessus et voilà, ça va être hyper intéressant de voir les résultats que vous avez un petit peu.

C’est un nouveau projet. Vous voulez que ça avance.

Monsieur P.
Voilà, on a cet axe-là, créer d’autres produits.

Ensuite, on va se lancer dans la pub, on va essayer de faire quelques tests sur la pub.

On va voir si en faisant de la pub on peut réussir à fonctionner.

Aurélien
Oui, l’idée c’est de trouver, en fait, parce que vous avez compris que la liste de diffusion de la newsletter c’est ce qui permet à Monsieur et Madame P. de vendre leurs produits et c’est qui leur a permis de faire le lancement, c’est ce qui me permet à moi de vendre sur Internet de manière assez massive.

Donc, en fait, l’idée c’est de ne pas trouver uniquement des gens qui viennent sur leur blog, mais c’est de faire de la publicité pour trouver des gens ailleurs, les faire s’inscrire à la newsletter et ensuite leur vendre un produit.

Et il faut dépenser de l’argent pour acquérir ces gens.

C’est assez intéressant parce qu’en fait pour développer un business il y a deux axes vraiment importants.

Le premier c’est d’augmenter la valeur par visiteur et pour ça il faut avoir plus d’offres et c’est ce que vous êtes en train de faire.

La deuxième chose c’est de faire entrer plus de personnes dans son business, de faire entrer plus de personnes dans son système, dans sa machine.

Et pour ça, il y a le fait de créer un blog, ça permet de créer un petit noyau, une petite audience, de faire un sondage, de cerner leurs difficultés et de créer un produit.

Et puis après, effectivement, une fois qu’on commence à avoir les offres, là on peut commencer à envisager d’acheter de la publicité et développer son audience.

C’est bien ça ?

Monsieur P.
Exactement.

Aurélien
Ecoutez, bravo à vous deux, ça fait vraiment plaisir de travailler avec des gens comme vous, qui sont motivés, qui sont positifs, qui passent à l’action.

Je vous souhaite énormément de succès. Puis à l’occasion on fera une petite interview pour savoir où vous en êtes de vos projets.

Madame P.
Super !

Monsieur P.
Merci Aurélien.

Merci de ton aide, sans toi on ne serait pas arrivés là, donc merci.

Aurélien
Avec grand plaisir, c’est un plaisir de travailler avec des gens comme vous encore une fois.

Donc, bon courage à vous et à très bientôt.

Monsieur P.
A bientôt.