Comment passer de 200 à 2000 euros par mois avec un site de e-commerce

Publié par dans

Recevez tout de suite votre accès à la formation

"Lancez un business à 2ke par mois en 4h par semaine"

lancer un business à 2ke par mois

Christine est membre de la promotion 2011 de Bloguer Gagner.

Pharmacienne de formation, elle a décidé il y a 2 ans 1/2 de se lancer dans sa passion des cosmétiques naturels.

Elle a fait des recherches sur les huiles végétales et a créé un magasin et des ateliers pour apprendre aux gens à créer leurs propres cosmétiques naturels, en personnalisant chaque formule ou recette aux peaux et problèmes de chacun.

Christine n’avait pas envisagé une activité en ligne ni une présence sur internet en commençant son projet Oleassence, jusqu’à se rendre compte  qu’une boutique en ligne et un blog pouvaient être le prolongement naturel de son activité naissante et lui permettraient de garder le contact avec ses premiers clients physiques.

En août 2011, elle créait son blog.
Mais, n’ayant aucune expérience dans ce domaine, elle décide de se former et débute alors la formation Bloguer Gagner en Octobre 2011.

Et les résultats obtenus dépassent de loin l’objectif de départ !

Dans cette vidéo, vous allez découvrir :

  • Comment elle a créé son blog sans rien y connaître auparavant
  • Comment elle est passée de 35 à plus de 750 visiteurs par jour sur celui-ci
  • Comment son blog a boosté les ventes de sa boutique, passant de 200 à plus de 2000€ par mois
  • Comment elle utilise son blog pour transmettre et donner des tonnes de conseils gratuits, créant une vraie relation avec ses lecteurs, avec plus de 1200 inscrits à sa newsletter

Comment passer de 200 à 2000€ par mois avec un site de e-commerce

Christine est un bel exemple de réussite par la constance et la persévérance mais surtout, elle est l’illustration parfaite qu’un blog  peut non seulement développer une activité existante mais aussi ouvrir de nouvelles perspectives et débouchés.

Cliquez ici pour découvrir le blog de Christine

Je suis vraiment ravi d’avoir pu aider Christine, grâce à la formation Bloguer & Gagner, à créer et faire vivre son blog.

Je lui souhaite beaucoup de réussite dans ses projets, dans les formations qu’elle va mettre en place grâce à son blog.

 

Et vous, que pensez-vous du blog et des projets de Christine ?
Répondez à cette question en laissant un commentaire ci-dessous

 

Transcription texte de l’interview :

Aurélien

Bonjour Christine.

 

Christine

Bonjour Aurélien.

 

Aurélien

Racontes-nous un petit peu ton parcours, qui tu es. Tu habites en Province, je crois.

 

Christine

Tout à fait. J’habite dans le Vaucluse, dans une superbe région qui s’appelle le Luberon. Et j’y habite maintenant depuis quatre ans après avoir passé une trentaine d’années à Paris.

 

Aurélien

Justement, ça m’intéresse parce que moi je suis Parisien et je pense que la vie est peut-être plus agréable dans le Province. Donc, qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

 

Christine

Nous avons quatre enfants et quand mon mari est parti de sa société nous avons décidé que moi aussi j’allais partir et que nous allions rejoindre la Province, qui était notre maison de campagne dans le Luberon à l’époque.

 

Aurélien

Donc, satisfaits de ce nouveau cadre de vie.

 

Christine

Ah, oui.

 

Aurélien

Explique-nous un petit peu ton projet à la base.

 

Christian

A vrai dire, je sors de l’industrie pharmaceutique. Je suis pharmacien et j’ai fait 30 ans d’industrie pharmaceutique, dont le dernier labo qui était Sanofi Aventis. Et puis, je ne me suis plus du tout sentie en accord avec leurs valeurs en 2008. J’ai demandé à partir. C’était le début où les laboratoires pharmaceutiques proposaient aux gens de partir. Donc, à partir de là je me suis dit « Qu’est-ce que je vais faire ? » puisque je savais que j’allais venir habiter en Province. Donc, j’avais envisagé l’officine. Et puis, finalement, je me suis dit « Non, c’est pas le moment de l’officine ». Alors, pourquoi ce n’était pas le moment de l’officine. C’est parce qu’en plus j’étais directrices des études stratégiques chez Sanofi et qui dit stratégie dit vision à 5 ans et je savais que la pharmacie n’allait pas aller très bien. Donc, je n’avais pas du tout l’intention d’aller dans cette direction. En revanche, ce que j’avais adoré pendant mes 30 ans dans l’industrie pharmaceutique, et j’ai vraiment vécu 30 ans extraordinaires, c’était le management. Ce qui fait qu’à la sortie de cette carrière, on va dire, j’ai voulu faire du coaching et de la PNL. Donc, j’ai suivi des cours de programmation neurolinguistique et puis j’ai voulu faire du coaching. J’ai suivi des cours après à Vignon en Coaching. Et puis, je me suis dit « Après tout, c’est très gentil de vouloir coacher les uns et les autres mais pourquoi est-ce que je me m’appliquerais pas moi-même ce coaching ? ». Donc, ce que j’ai fait c’est que j’ai pris le protocole, qui est habituel, et je me le suis appliqué. Et en l’appliquant, j’ai vu que j’avais envie de faire de la cosmétique, ce qui était ce que j’avais fait en 5ème année de pharmacie. Et donc, surtout c’était le naturel qui m’intéressait.

 

Aurélien

Très intéressant. Ça c’est le début de ton projet.

 

Christine

Voilà. Et ça c’est il y a 2 ½ ans que j’ai commencé à travailler sur la cosmétique. La cosmétique naturelle, je me suis rendu compte qu’il y avait très peu de choses qui étaient connues et qu’il y avait des ingrédients qui étaient absolument extraordinaires, qui était des huiles végétales, qui sont méconnues, qui sont plutôt pas très aimées. Comme je ne trouvais pas des informations sur ces huiles végétales suffisantes, en tout cas c’était éparpillées, je me suis moi-même créé un livre, j’ai écrit un livre sur 130 huiles végétales pour comprendre chimiquement également à quoi servait toutes ces huiles et quels étaient les ingrédients qui faisaient que c’était efficace. Là j’ai joué mon côté pharmacien parce que je trouvais que c’était vraiment passionnant. Et puis, j’ai fait faire des essais autour de moi de différentes associations, huiles végétales, j’ai associé des huiles essentielles et là j’ai vu des choses extraordinaires, c’est-à-dire des vergetures qui ont disparues, des cicatrices qui ont disparues, de la [0:03:55] également. Et donc, je me suis dit « Je comprends pourquoi maintenant j’ai envie de le transmettre à autrui ». Alors, au début j’ai pas du tout pensé au web. Pour moi, je me suis dit « Si c’est pas une officine, je veux ouvrir un magasin et puis des ateliers. Comme ça je [0:04:14] aux personnes ces ateliers pour venir apprendre à savoir utiliser ». Voilà.

 

Aurélien

Justement, est-ce que tu as ouvert un magasin ?

 

Christine

Oui, j’ai ouvert un magasin à Bonnieux, qui est à côté. J’y ai fait des ateliers toute l’année dernière. Ça a eu beaucoup de succès, particulièrement l’été. C’est vrai qu’en hiver il n’y a pas grand monde en visite dans la région. Et puis, j’ai eu beaucoup de clients qui m’ont dit « Ce qui m’intéresserait c’est de pouvoir vous commander vos produits ». Ce que j’ai fait aussi entre temps, ce que j’ai oublié d’expliquer, c’est que j’ai créé aussi un laboratoire cosmétique avec ma propre gamme de cosmétique puisqu’il y avait des tas de personnes qui me demandaient toujours les mêmes produits. Je me suis dit « Puisqu’il y a cinq produits qui sont toujours demandés, je vais créer des produits cosmétiques que je vendrai ». Et puis, surtout ce que je voulais c’était transmettre le savoir-faire en disant aux personnes « Vous savez bien faire de la cuisine, pourquoi vous n’apprenez pas à combiner les bons ingrédients pour nourrir votre peau ? Vous avez bien appris à faire la cuisine donc apprenez à faire vos propres cosmétiques ». Donc, c’est pour ça que je vendais, je vends toujours d’ailleurs, les ingrédients naturels pour pouvoir faire ces fameux soins traitants dermocosmétiques. Et donc, je vends à la fois des formations mais également des ingrédients, des flacons d’huiles végétales, des flacons d’huiles essentielles, des hydrolats, etc. Et ces mêmes personnes, à la suite de ces stages ou à la suite de ces achats m’ont dit « Mais nous on part en Province. On aimerait bien pouvoir vous commander ces produits ». Je me suis dit « On va essayer de faire ça puisqu’après tout pendant l’hiver c’est plus calme ». L’année dernière, au mois de septembre, j’ai essayé de voir comment on pouvait construire une boutique en ligne. Je me suis donc créé une boutique en ligne. Et puis, en parallèle, je me suis que pour rester en contact avec eux, ce serait bien de faire un blog. Je ne savais pas du tout ce que c’était qu’un blog. Je n’y allais jamais. Et puis, à force de comprendre comment c’était, j’ai vu que c’était WordPress qui était le mieux, j’avais vu ça sur Internet. J’ai demandé à quelqu’un de m’aider parce que [0:06:31] jeune informaticien [0:06:33] de m’aider à mettre en place ce blog parce que je ne savais pas comment ça marchait. J’ai mis en place ce blog. Alors, ce qui est très amusant, comme quoi ça ce recombine, c’est que j’ai reçu un jour une invitation de la part de quelqu’un qui avait suivi la même formation que moi, de coaching, en Avignon, qui s’appelle Cédric [0:06:53] et qui m’a disait « Je vais faire un webinaire. Est-ce que vous voulez y participer ? ». Après tout, on a la même formation, pourquoi ne pas participer et là j’ai été bluffée. Il nous a expliqué comment en tant que formateur, en tant que personne qui souhaitait transmette quelque chose, comment on pouvait mettre en place un blog et comment on pouvait également récupérer des clients, avoir des clients de cette façon. Et donc, là je me suis décidé à faire ce blog et c’est comme ça que je suis rentrée dans le circuit où j’ai reçu de la part des uns et des autres des propositions de formation. La première formation que j’ai suivie, parce que ça m’intéressait beaucoup, c’était celle de David Jay, Révolution vidéo et j’ai été bluffée. J’ai bien suivi, j’ai vraiment bien appris à faire tout ça, faire des vidéos, même si c’est encore imparfait. Et puis, à la suite de ça, j’ai reçu de la part de David Jay, en tant qu’affiliée, une proposition pour savoir correctement bloguer et gagner, c’est la raison pour laquelle je suis arrivée sur ta formation.

 

Aurélien

D’accord. Donc, tu étais inscrite en début octobre 2011, j’imagine.

 

Christine

Exactement. Il y a un an. Et donc, moi qui étais à 30, 35… on a dû ouvrir en août, j’ai suivi pareil à la lettre le référencement, pas du tout les liens. Les liens je ne sais pas du tout m’en servir. J’ai pas fait du tout de publicité sur rien du tout parce que ça ne me correspondait pas. J’ai trouvé ça génial d’aller sur AdWords pour trouver les formules, ne plus chercher les mots clés. J’ai beaucoup suivi ce genre de choses et c’est ce qui fait qu’actuellement… hier j’étais à 750 personnes par jour sur mon blog.

 

Aurélien

En fait, au début de la formation tu étais à à peu près 35 visiteurs par jour, c’est ça ?

 

Christine

Voilà.

 

Aurélien

Et maintenant, des jours tu arrives à jusqu’à 750 visiteurs par jour.

 

Christine

810 il y a deux jours après un mail AWeber, tout à fait.

 

Aurélien

Super, c’est un bon résultat. Tu approches les 1 000 visiteurs par jour. Tu sais que ça commence à devenir quelque chose.

 

Christine

Non, je ne sais pas, justement. J’ignore quelles sont les références. C’est pour ça. Pour moi, ça me paraît normal.

 

Aurélien

C’est très bien. C’est vraiment bien. Tu as publié combien d’articles en un an ?

 

Christine

J’en publie un par semaine.

 

Aurélien

C’est bien. C’est un très bon rythme. Tu as publié une cinquantaine d’articles.

 

Christine

Exactement. Alors, avec la démarche qui est effectivement de dire aux personnes « Surtout, je vous transmets ce que je sais ». Pour moi, ça fait partie de mes valeurs et ça me correspondait complètement. C’est vraiment ça qui passe dans ce blog et qui est très important.

 

Aurélien

C’est très bien. Donc, tu as réussi à générer du trafic sur ton blog. J’ai vu qu’il y a une newsletter. Si on regarde sur ton blog, on voit qu’il y a un formulaire qui permet de s’inscrire.

 

Christine

Aweber, tout à fait.

 

Aurélien

Tu as combien d’inscrits aujourd’hui sur ta liste ?

 

Christine

1 225.

 

Aurélien

C’est pas mal du tout. Tu m’avais expliqué que ça t’a permis d’augmenter significativement le nombre de ventes que tu faisais sur ton site internet.

 

Christine

A partir de là, moi qui avait fait uniquement ce site de vente pour simplement répondre à mes clients de Bonnieux, de pouvoir continuer leurs achats, je me suis rendu compte que petit à petit alors que j’avais vraiment fait uniquement un tout petit onglet site de vente de rien du tout puisque je sais pas du tout faire un lien, donc j’avais pas fait le lien du tout entre eux, il n’y a toujours pas de lien d’ailleurs direct entre les deux, j’ai vu tout d’un coup des commandes de personnes que je ne connaissais pas. Et puis, petit à petit, ça a de plus en plus pris d’importance sans que je ne fasse aucune publicité dans mes mails d’AWeber ; j’ai vu des plus en plus de gens qui d’abord faisaient des commentaires et puis m’appelaient et maintenant, effectivement, je suis à 2 000 euros hors taxes pour le mois. J’étais à 3 652 au mois d’octobre. Donc, c’est vraiment en train de prendre une ampleur importante alors que j’étais à environ 2àà ou 300 euros au début par mois.

 

Aurélien

C’est pas mal du tout. Et donc là, cette année en 2012 tu penses faire combien à l’arrivée ?

 

Christine

A l’arrivée en termes de chiffres d’affaires, là pour l’instant c’est mon mari est en ce moment fait le financier, j’essaye davantage aussi d’avoir un mari disponible qui s’occupe de tout ça, qui est un ancien directeur financier, actuellement on est à 20 000 euros. Ça a démarré, on va dire, au mois d’août. Tout d’un coup, ça a pris une ampleur, c’est exponentiel, c’est ça qui est amusant.

 

Aurélien

Je pense qu’il n’y a pas mal de potentiel puisque c’est vraiment des beaux chiffres et en termes de chiffre d’affaires je pense que tu as du potentiel pour progresser. Alors, est-ce que tu sais comment les gens finissent par t’acheter un produit ? Est-ce que ce sont des gens qui sont sur ton blog depuis pas mal de temps ? Est-ce que tu fais des promotions sur ta liste AWeber ? Est-ce que tu as identifié ça ?

 

Christine

Je ne fais aucune promotion sur ma liste AWeber. En revanche, ce que j’ai vraiment remarqué c’est qu’à chaque fois que j’envoie un mail, pendant les 4-5 jours qui suivent je fais plus de ventes. C’est extraordinaire. Je n’avais pas remarqué ça. C’est très récent cette observation.

 

Aurélien

Je pense que ça va intéresser beaucoup de personnes qui nous écoutent, comment est-ce que tu fais pour faire en sorte que quelqu’un qui est sur ton blog, qui lit un article, va finir par te commander un produit ? Est-ce que tu parles de tes produits dans tes articles ? Est-ce que tu mets des liens vers tes produits dans tes articles ? Comment tu fais ?

 

Christine

Très peu. Mais, j’en mets de temps en temps. Mais surtout, j’ai beaucoup de questions de personnes qui ont des problèmes de peau. Donc, j’y réponds. Là il faut expliquer aussi qu’étant passionnée par cet univers et ayant fait un petit peu de technique, on va dire, [0:13:14] quand j’étais dans l’industrie pharmaceutique, j’ai aussi créé un logiciel de fabrication de sérums personnalisés. J’ai fait une vidéo où j’ai montré aux personnes comment on pouvait vraiment personnaliser complètement sur mesure, quand on a plusieurs problèmes de peau en même temps par exemple, on peut tout à fait faire un seul sérum en y associant les bonnes molécules entre elles. Donc, j’ai fait cette démonstration et ce qui fait qu’il y a beaucoup de personnes qui me disent « J’ai tel ou tel problème de peau. Est-ce que vous pourriez utiliser votre logiciel pour me conseiller la meilleure formule possible ? », et c’est ce que je fais. Et donc, ce que je fais de temps en temps, pas systématiquement parce que je ne fais pas d’articles vendeurs par rapport à mon site, mais à partir de là il y a plusieurs personnes qui vont commander des produits.

 

Aurélien

Très intéressant. J’ai vu ton site de vente. Dans ton menu, tu as un onglet qui s’appelle « Site de vente » en majuscules, tu vois ce que c’est ? Est-ce que ce ne serait pas optimal si tout de suite – alors, déjà tu ne l’appelleras pas forcément « Site de vente », mais peut-être « Boutique en ligne », c’est peut-être un peu plus sympa.

 

Christine

Je ne suis pas de cet avis. Mais, sur les petits carrés à côté qui défile, il y a marqué « Boutique » dessus, ils sont aussi avec un lien.

 

Aurélien

Tout à fait. Ce que je veux dire c’est qu’il ne serait pas mieux – alors, tu peux laisser l’appellation « Site de vente » si tu veux, mais je pense que c’est un petit peu brut de pomme peut-être. Mais au moins, est-ce que tu ne pourrais pas mettre directement un lien vers ta boutique en ligne.

 

Christine

Je ne sais pas le faire.

 

Aurélien

On regardera ça ensemble, je t’expliquerai comment le faire. Ça permettra que quand les gens cliquent sur « Site de vente » ou « Boutique en ligne » dans ta barre de menu, ils arrivent directement sur ta boutique en ligne. En fait, si tu veux, ça fait un clic en moins, ça va te faire [0:15:12] plus de transformation parce que plus tu as d’actions à faire moins tu auras de personnes qui vont arriver jusqu’au bout.

 

Christine

Je suis preneuse.

 

Aurélien

Je t’expliquerai comment faire et je pense qu’il y a quelques petites optimisations. Justement, ce blog est pas mal du tout esthétiquement. Je pense qu’il est quand même assez moderne, il n’est pas mal. Peut-être l’intégration du formulaire AWeber, qu’on pourra améliorer. J’aurais une question, est-ce que tu as été aidée pour faire ce blog ?

 

Christine

Non. A part toi, à part ce que tu as fait. Non, je n’ai pas été aidée du tout.

 

Aurélien

Ça me fait très plaisir. Je précise pour les gens qui nous écoutent, c’est un détail, mais en fait avec Christine on a presque rien préparé. On vient de s’appeler. Je lui ai dit « Je suis très curieux de connaître ton histoire » puisqu’en fait Christine avait laissé un commentaire en disant que grâce à la formation Bloguer gagner elle avait eu des supers résultats, elle était très contente. Je l’ai contactée et je lui ai dit « On va faire une interview, je vais te poser des questions et puis comme ça je vais découvrir ton histoire en même temps qu’on fait l’interview ». Ce qu’on va faire c’est que je vais rester en ligne, je vais te donner quelques petits conseils, notamment pour faire ça. Je pense que les gens ont déjà une bonne idée de ton parcours, de ce que tu as réalisé. Je te dis félicitations parce que moi j’ai mis tout ce que je savais dans la formation mais la plus grosse difficulté qui arrête les gens c’est le fait de ne pas faire – il y a beaucoup de gens qui ne vont pas aller jusqu’au bout, qui ne vont pas regarder l’intégralité de la formation, qui ne vont pas publier un article par semaine comme je préconise de le faire. Vraiment, je te dis félicitations puisqu’on voit les résultats. Ce que je te propose c’est qu’on reste en contact avec, on reprenne contact dans quelques mois pour voir où tu en es.

 

Christine

Tout à fait.

 

Aurélien

Tes projets, rapidement, qu’est-ce c’est ?

 

Christine

Mes projets rapidement c’est beaucoup plus orientés sur la formation puisque c’est vraiment cette transmission de savoir. Là où ça a été génial aussi, où c’est en train d’être génial aussi, c’est la [0:17:13] que représente le blog parce qu’il y a beaucoup de professionnels qui me contactent, il y a peu de formation, il y a peu de gens qui sont encore très impliqués dans cet univers. Et donc, j’ai des professionnels qui me contactent soit pour faire des formations, deuxième pour pouvoir les aider à créer une gamme de produits naturels pour la France ou pour l’étranger. Et ça vient tout seul. Ça c’est génial. Je n’imaginais pas l’ampleur de l’impact de ce blog quand j’ai commencé à le créer.

 

Aurélien

D’accord. Je suis vraiment ravi pour toi, Christine. Je te souhaite beaucoup de réussite. Je n’en doute pas puisque je vois que tu es quelqu’un de déterminé, tu ne lâches pas le morceau et je suis convaincu que dans les mois qui viennent tu vas encore bien développer ton activité. Ce que je te propose, c’est qu’on reprend contact d’ici quelques mois pour savoir où tu en es.

 

Christine

Très bien. Volontiers. En tout cas, ce que je peux dire aussi c’est que je vous dis bravo, vous êtes bluffant vous les jeunes parce que tu es de la génération de mes enfants et je dois dire que j’ai été épatée et bluffée par tout ce que vous avez apporté, mais surtout avec les valeurs avec lesquelles vous les apportés et ça c’est extrêmement précieux.

 

Aurélien

Je te remercie beaucoup, Christine. Ça me fait chaud au cœur puisque c’est pour ça qu’on le fait. Je te remercie beaucoup et je te souhaite plein de succès et je te dis rendez-vous dans quelques mois pour voir les résultats que tu auras obtenus.

 

Christine

Merci beaucoup Aurélien, au revoir.

 

Aurélien

Merci Christine, au revoir.