Le nouveau blog de Julien pour partir en Afrique du Sud

Publié par dans

Recevez tout de suite votre accès à la formation

"Lancez un business à 2ke par mois en 4h par semaine"

lancer un business à 2ke par mois

Peut-être connaissez-vous Julien, l’un de mes premiers élèves. Dans cette vidéo, vous allez découvrir comment il a réussi à générer 20000€ avec son blog au bout de sa 2e année et quel est son nouveau projet.

 Julien fait, comme je vous le disais, partie de mes premiers élèves de la formation Bloguer-Gagner. Passionné par le voyage, il a créé son blog Voyageur Indépendant il y a maintenant un peu plus de 2 ans et cela fonctionne plutôt bien pour lui comme vous allez le découvrir.

A vrai dire, cela marche tellement bien que Julien s’est lancé dans un nouveau projet, un nouveau blog dédié spécialement à sa destination de prédilection : l’Afrique du Sud.

J’ai donc décidé de l’interviewer pour en apprendre un peu plus sur ses résultats et ce nouveau projet !

 

Transcription texte de l’interview

AURELIEN

Bonjour. Aujourd’hui j’accueille Julien. Julien c’est un élève de Bloguer Gagner. Julien, t’as suivi ma formation en octobre 2011. C’est bien ça ?

 

JULIEN

Oui, c’est bien ça, en septembre.

 

AURELIEN

Tu as créé un blog qui s’appelle « Voyageur indépendant » que tu as réussi à monétiser rapidement. Là, je fais cette interview, on est début 2014. Ça fait plus de 2 ans. Tu me disais, on a échangé un petit peu par e-mail, que… tu as fait combien l’année dernière avec « Voyageur indépendant » ?

 

JULIEN

En rémunération, je suis à à peu près 20 000 euros par an.

 

AURELIEN

20 000 euros, c’est pas mal. On précise que tu es un jeune papa, tu as deux petits enfants.

 

JULIEN

Voilà. Ce n’est pas mon activité principale. Toute la journée je suis à mon boulot. Je travaille uniquement dessus quelques soirs par semaine et le weekend. Ça ne me prend que quelques heures par semaine et je gagne 20 000 euros par an. Donc, c’est un bon complément.

 

AURELIEN

20 000 euros par an.

 

JULIEN

Oui, par an.

 

AURELIEN

Parce que 20 000 euros par mois tu ne serais plus avec ton boulot, je pense.

 

JULIEN

Non, je pense que j’aurais quitté mon boulot depuis longtemps.

 

AURELIEN

En fait, on a déjà fait une interview de toi. Si on fait cette interview aujourd’hui c’est parce que tu as une actualité. Tu as lancé un nouveau site. Il faut savoir que Julien c’est un passionné de l’Afrique du Sud. Il m’en a toujours parlé. Il a essayé de lancer un nouveau projet, ça s’appelle voyage-afriquedusud.fr. Explique-nous un petit peu, c’est quoi ton projet avec ce site ?

 

JULIEN

Sur « Voyageur indépendant », comme je le disais, l’Afrique du Sud c’est un peu mon pays de prédilection, j’y vais tous les ans, j’y ai vécu un petit moment. Et donc, j’ai multiplié les articles sur le pays sur « Voyageur indépendant » et j’ai  vu que mes articles sur l’Afrique du Sud avaient beaucoup de succès et en même temps que les gens étaient encore un peu réticents à y aller. Déjà parce que c’est l’Afrique et l’Afrique on y va moins facilement peut-être qu’en Asie ou en Amérique du Nord. Et aussi vis-à-vis de la sécurité, les gens se posent pas mal de questions. Ces gens là, j’avais envie de leur répondre et puis de les aider, les pousser à se rendre en Afrique du Sud, qui est vraiment un pays super et qui se doit d’être visité. Donc, j’ai décidé d’y dédier un site. En fait, ce nouveau site, comme je te le disais, c’est voyage-afriquedusud.fr. Et donc, il y aura deux sections : il y aura une section qui est une section blog dans laquelle je vais donner plein de conseils pour visiter le pays, quelles périodes s’y rendre, ce que l’on peut visiter, comment organiser le voyage… et il y aura une autre partie qui est vraiment faite pour aider les gens qui ont encore un peu de mal à se lancer et à franchir le pas. En fait, pour ça je me suis mis en partenariat avec une agence de voyage locale, qui organise des séjours sur mesure mais en autonomie sur place. Moi, je ne suis pas trop pour les voyages, les circuits organisés où on a 30 personnes derrière un guide, avec un programme imposé. Don, je voulais rester un peu dans l’esprit du voyageur indépendant mais avec une petite aide. Donc là, l’agence avec qui je me suis mis en partenariat donne un petit coup de pouce pour la réservation des logements, pour l’organisation des étapes et puis pour la location de voiture, par exemple. Et puis, ça permet d’aider ceux qui hésitent encore de franchir le pas et de se rendre en Afrique du Sud. En échange, l’agence me donne une petite commission sur le client que je lui ai envoyé. Donc, voilà ce nouveau projet.

 

AURELIEN

En fait, ton business modèle c’est de la génération de leads ?

 

JULIEN

Voilà, c’est ça.

 

AURELIEN

La génération de leads. Un lead c’est un prospect, donc, c’est un contact qualifié, c’est une personne qui a levé la main et qui a dit « Voilà, je suis à la recherche de telle solution ». Donc, on voit là un petit peu, j’imagine que c’est ta page demande de devis.

 

JULIEN

Voilà.

 

AURELIEN

Et les gens remplissent leurs coordonnées, e-mail. Alors, c’est marrant parce que je vois qu’il n’y a pas le numéro de téléphone, donc Ils ne rappellent pas derrière ? Ils font tout par e-mail.

 

JULIEN

Au départ, ils commencent par e-mail. Alors, le but, comme je le disais, c’était des séjours sur mesure. Le but c’est d’avoir un maximum d’informations sur ce que souhaite le client pour que ce soit vraiment un circuit adapté et puis personnalisé. Au départ, si le client n’a pas été assez précis dans sa demande, à la fin il y a un champ pour que le client précise sa demande, s’il n’a pas été assez précis mon partenaire local demande le numéro de téléphone et le contact, sachant qu’au départ c’est quand même plus facile pour eux par e-mail puisque eux ils sont basés en Afrique du Sud. Je voulais un partenaire local. Donc, au départ ils fonctionnent par e-mail. Si besoin, après, ils passent un coup de fil pour avoir plus de précision.

 

AURELIEN

Et il les contacte en français ou en anglais ?

 

JULIEN

Alors, en français. Eux ils sont un site internet, bien sûr, qui est en anglais. Par contre, ils n’ont pas de version française. Mais ils ont des guides qui parlent français et ils ont des consultants sur place qui parlent français, dont certains d’ailleurs sont Français, mais qui vivent tous là-bas, en fait. C’est ce que je souhaitais, je souhaitais que les personnes qui traient les demandes aient une super connaissance du pays pour vraiment faire quelque chose d’adapté pour les personnes que je leur envoie.

 

AURELIEN

Alors, en fait, tu m’as contacté par e-mail pour me parler de ce projet et je t’ai parlé du site australia-australie.com parce que j’ai passé 2 ans en Australie. Il faut savoir que australia-australie.com c’est le forum de référence sur l’Australie. Ça s’appelle « Forum tourisme » maintenant mais il y a un trafic absolument monstre dessus. En fait, moi j’avais creusé un petit peu et je m’étais rendu compte que l’éditeur de ce site c’est quelqu’un qui est à peu près tout seul, il a créé ça et ça marche très bien. Et comment il le rentabilise ? Il fait de la génération de (0:06:23). Tu vois, là il a fait « Accédez à notre portail Working Holiday Visa ». Je ne sais pas. Il s’est développé un petit peu. Mais à l’époque, il touchait des commissions sur la vente de billets d’avion pour l’Australie et aussi, je crois, la Nouvelle-Zélande. Et il faisait, à l’époque, enfin, je parle de ça c’était en 2010, j’avais regardé, c’était sur les années précédentes, 2009, 2008, il faisait à vue de nez du 150 000 euros hors taxes de chiffre d’affaires uniquement sur les commissions liées à la vente de billets d’avion. Je ne sais pas si tu as regardé un petit peu, si tu as fouillé un petit.

 

JULIEN

Si. Je te remercie d’ailleurs de m’avoir donné le plan.  D’ailleurs, ça m’a rassuré dans mon idée. J’ai été faire un peu un tour sur le site et je sais déjà que le site est bien fait. Et puis, ben, ça permet toujours d’avoir quelques idées. Comme tu le disais là, justement, il touchait des commissions sur la vente de billets d’avion. Moi, je n’avais prévu de le faire initialement. Mais ça peut être une bonne idée. Je le mettrais peut-être d’ailleurs en place prochainement sur mon nouveau site.

 

AURELIEN

Là, tu as commencé à générer. Est-ce que tu as eu des demandes de devis sur ton site ?

 

JULIEN

Il faut savoir que là je vais commencer à préparer, je ne l’avais pas indexé au niveau de Google. J’ai lancé l’indexation ça va faire 15 jours en fin de semaine. Et pour l’instant, j’ai une quinzaine de demandes de devis, que je trouve déjà pas mal puisque le site est vraiment récent et je viens seulement de commencer le travail de référencement. Et donc, je vois qu’il y a des échanges entre les clients et le partenaire local. Ça a l’air de bien se passer, en espérant que les ventes se concrétisent. Sachant que sur des voyages de ce type, généralement les montants sont relativement élevés selon les prestations demandées par les gens. Ça peut rapidement faire des belles commissions.

 

AURELIEN

Tu as une idée d’une fourchette ? Tu t’attends à quoi à peu près en termes de commissions ? Donne une fourchette un petit peu par vente.

 

JULIEN

En pourcentage, tu veux dire ?

 

AURELIEN

Non, en volume. En montant. Ça donnerait des montants de combien pour chaque commission ?

 

JULIEN

Alors, je pense que le panier moyen d’un voyage en Afrique du Sud c’est de 2 500 euros par personne à peu près. Pour quelqu’un qui a peu de budget, voilà. Je pense que c’est rare qu’une personne voyage toute seule. Généralement, on est en couple, plusieurs couples. Par couple, c’est 5 000 euros et moi je touche des commissions qui sont de 20 %. Donc, 20 % de 5 000 euros ça fait déjà 1 000 euros à chaque vente. Ça peut aller vite. Là d’ailleurs, les premières demandes de devis que j’ai eues c’est rarement même deux personnes, c’est plus souvent quatre ou six personnes ou un couple avec trois enfants, par exemple. Et donc, pour l’instant, les premiers retours de devis c’est même beaucoup plus que 5 000 euros. Il faut que les ventes se concrétisent. Mais ça peut aller au-delà de 1 000 euros par vente.

 

AURELIEN

C’est intéressant. Après, comme tu disais, ce qui reste à savoir c’est le taux de transformation, le taux de conversion, c’est-à-dire sur 100 personnes combien de personnes vont finir par acheter la prestation.

 

JULIEN

Ça, pour l’instant, il faut que je sois patient pour avoir un vrai retour là-dessus. Après, pur l’instant, enfin, comme je te disais tout à l’heure, j’ai passé pas mal de temps en Afrique du Sud et notamment au Cape et donc, du coup, j’ai deux partenaires locaux. Pour l’instant, je ne travaille qu’avec un seul. Mais je sais qu’ils ne travaillent pas exactement de la même façon, notamment avec les retours clients qu’ils font, ils ne présentent pas les offres de la même manière. Donc, je vais tester avec l’un. Si je vois que j’ai des conversions qui sont assez faibles, je teste avec l’autre et puis après, selon les demandes que je reçois j’orienterai vers l’un ou vers l’autre en fonction de ce qui est converti. Ça c’est un peu tu test, il faut que je sois un peu patient là-dessus pour expérimenter tout ça.

 

AURELIEN

Et tu as parlé un peu avec Vincent de « vert-costa-rica » récemment ?

 

JULIEN

Pas au cours du mois dernier mais en fin d’année dernière je pense que je l’avais eu. Je pense que ça commence à pas mal marcher pour lui. Je pense que tu es plus souvent en contact que moi avec lui. Je fais un tour régulièrement sur son site et j’ai vu qu’il développait pas mal de partenariats, qu’il proposait pas mal de services et ça a l’air de bien marcher pour lui. C’est encourageant.

 

AURELIEN

Alors, Vincent, bon, c’est vrai que je suis allé le voir deux fois, en juin 2012 et en juillet 2013. Je crois que c’était sympa de partager un petit peu du temps avec lui. Il a sa vie au Costa Rica, moi je suis entre la France et la Colombie. On n’est pas en contact souvent mais j’ai des nouvelles et ça marche très bien puisque Vincent a rejoint Bloguer Gagner au même moment que toi, fin 2011, il a fait 500 euros la première année avec de la publicité, la deuxième année il a lancé un guide sur la Costa Rica, il a fait 1 000 euros par mois. Et là, en fait, il a ajouté un service supplémentaire, il fait de la génération de leads, exactement comme tu fais, pour la location de voiture au Costa Rica. Et ça marche pas mal du tout. Donc, il y a ça en plus. Également, j’ai un ami qui avait lancé un site sur l’Australie également et il travaillait avec une société qui faisait des assurances, je pourrai te donner le contact, si tu veux, et j’en ai parlé à Vincent qui a contacté cette société puisque je savais qu’il travaillait déjà avec un site internet, ils connaissent la culture, ils comprennent l’affiliation. Vincent a commencé à leur envoyer des gens pour les assurances et le premier mois il a fait 160 euros et ça lui permet également de vendre des assurances.

 

JULIEN

Ça démarre pas mal.

 

AURELIEN

Ça démarre pas mal. Et un troisième truc qui peut t’intéresser, puisque je sais que tu habites à Lille, c’est ça ?

 

JULIEN

Oui, c’est ça.

 

AURELIEN

Tu aimerais bien peut-être un jour t’installer en Afrique du Sud, au Cape ?

 

JULIEN

Ce serait un beau projet, oui.

 

AURELIEN

Ce serait sympa. Et en fait, Vincent est très jeune, je pense qu’il a 24 ans maintenant. Il est cuisinier de formation, écrire ce n’est pas son truc, il n’est pas ingénieur en informatique. Et en fait, il a rencontré une Costa Ricaine et ils sont partis s’installer là-bas. Il était très jeune, il a un petit peu galéré, ils n’avaient pas trop les moyens, ils habitaient dans un petit appart. Ce qui me rend vraiment très heureux pour lui c’est qu’en fait comme ils gagnent plus avec son blog, parce que 1 000 euros par mois au Costa Rica c’est quand même… ça commence à être sympa, surtout que sa femme travaille comme prof. Ils ont loué un appart beaucoup plus grand, ils ont une chambre d’amis et en fait ils louent leur chambre aux lecteurs du blog qui sont de passage. Il y a plein de gens qui veulent découvrir le Costa Rica. Tu n’es pas toujours forcément confiant au début, c’est l’Amérique latine, donc pour eux c’est un moyen d’avoir du confort, et Vincent ça lui permet d’avoir du passage, de rencontrer plein de gens sympas et d’habiter dans un appartement beaucoup plus grand. Au final, il m’avait raconté que le loyer lui revient à quasiment rien. C’est idiot mais c’est un petit truc qui peut te permettre d’avoir ton appartement gratuit quand tu es positionné sur un site comme ça et que tu fais du voyage.

 

JULIEN

Oui, c’est vrai que c’est une autre idée à développer.

 

AURELIEN

Ça peut paraître folklorique. Je ne pas si tu connais Jean-François Ruiz qui organise le Web 2 Connect ?

 

JULIEN

Ça ne me dit rien.

 

AURELIEN

Web 2 Connect c’est un évènement annuel pour les web entrepreneurs. Il a une boîte sur le web marketing. Avec sa femme, ils ont acheté un appartement à Paris et sur AirBNB ils louent une chambre et il disait que non seulement ça paye l’appartement mais en plus ils rencontrent plein de gens hyper sympas. C’est vraiment un truc qu’il apprécie, ce n’est pas que pour l’argent. Ça permet de faire des rencontres.

 

JULIEN

C’est des belles rencontres.

 

AURELIEN

Ça peut être un débouché. C’est juste des idées. En attendant, je pense que ton projet a vraiment du potentiel. Ce que je te propose c’est de continuer à développer tout ça et dans quelques mois tu nous faits un petit feedback, dans 6 mois-1 an tu nous dis un petit peu ce que ça donne et puis on suivra ta progression.

 

JULIEN

D’accord. Avec plaisir. Je serais peut-être en Afrique du Sud d’ici là !

 

AURELIEN

Je te le souhaite en tout cas. Merci à toi Julien. Bon courage pour ton projet et je te dis à très bientôt.

 

JULIEN

OK, merci. A bientôt.

 

AURELIEN

Ciao !

 

L’exemple de Julien vous inspire t-il ? Que pensez-vous de son projet ?

Dites-le moi dans les commentaires 🙂