Blog: 4 000 euros dès le 1er mois !

Publié par dans

Recevez tout de suite votre accès à la formation

"Lancez un business à 2ke par mois en 4h par semaine"

lancer un business à 2ke par mois

Dans cette vidéo vous allez découvrir comment Benoît, membre de Bloguer Gagner et de mon groupe Mastermind, a vendu pour 4 000 euros d’abonnements mensuels récurrents lors du 1er mois de lancement de son blog !

Benoît évolue dans une thématique assez particulière : les paris sportifs.

Benoît: 4 000 euros en abonnements récurrents dès le 1er mois !

Voici le blog de Benoît sur comment gagner de l’argent avec les paris sportifs.

Je suis vraiment content d’avoir quelqu’un comme Benoît au sein de mon groupe Mastermind car il est un véritable exemple d’entrepreneur à succès !

Avez-vous des questions sur comment Benoît est parvenu a atteindre un tel résultat dès le 1er mois ?


Est-ce que vous avez déjà proposé un système d’abonnement sur votre blog ?

Si non, qu’est-ce qui vous empêche de le faire ?

Répondez à ces questions dans les commentaires ci-dessous

 

Transcription texte de l’interview

AURELIEN

Bonjour. Je suis avec Benoît. Benoît c’est un élève de Bloguer Gagner qui a un blog qui lui a rapporté très vite.

Alors, explique-nous, Benoît, parce que tu as un blog qui t’a rapporté dès le…

 

BENOÎT

Dès le premier mois, en fait. J’ai ouvert ça le 1er décembre et dès le premier mois ça a rapporté 4 000 euros.

 

AURÉLIEN

Super. Et là, on est fin janvier et janvier tu m’as dit ça a augmenté. Vous êtes à…

 

BENOÎT

Voilà, donc là on va arriver, je pense, à la fin du mois 7 000 euros à peu près. C’est une bonne progression.

 

AURÉLIEN

C’est quand même des résultats assez impressionnants. Explique-nous, justement, comment tu es arrivé à ça. Tu as un blog sur quoi, en fait ?

 

BENOÎT

Alors, le blog c’est sur les paris sportifs. Je rassure tout le monde, le pari sportif est légal en France depuis 5-6 ans maintenant.

 

AURÉLIEN

Je me suis posé la question. Je t’ai posé la question.

 

BENOÎT

Tout à fait. Ça peut surprendre mais il faut considérer ça comme un investissement, comme la bourse, par exemple. Pour moi, c’est la même chose. Et donc, voilà, j’ai fait ça avec un associé. On travaillait tous les deux… on est 2 anciens bookmakers, en fait. Et puis, on est toujours, par ailleurs. On a décidé de monter ça. On propose des conseils aux gens par l’intermédiaire d’un abonnement. Ils n’ont pas besoin de connaître grand-chose. Ils reçoivent les pronostics par mail et on a même aujourd’hui une option SMS. Et à partir de là, ils ont les conseils et puis à eux de jouer sur les sites de paris en ligne.

 

AURÉLIEN

Alors, c’est ça qui est intéressant. Tu m’as expliqué, c’est qu’en fait il n’y a même pas besoin de s’y connaître en paris sportif. On peut à la limite juste s’inscrire, je ne dis pas ça pour que vous le fassiez, c’est juste pour que vous compreniez de quoi il s’agit, quelle est l’offre de Benoît parce que c’est hyper important. Pas besoin de s’y connaître. Même moi, qui n’y connais rien du tout, je pourrais m’inscrire. Et tu dis voilà il faut parier tel truc, tel truc, tel truc. Et comme Benoît a de l’expérience et que lui-même il gagne de l’argent dans les paris sportifs, et si tu donnes des conseils, parce que je sais à la réunion du Groupe Elite il y a quelqu’un qui m’a posé la question, et c’est légitime, il m’a dit pourquoi tu ne paris pas toi-même.

 

BENOÎT

La raison est simple, c’est que ça fait 15 ans que je suis dans les paris sportifs, que je paris moi-même. J’ai commencé avec un petit capital et à un moment donné, il faut savoir que les bookmakers n’aiment pas les gagnants, on ne leur rapporte pas d’argent donc ils préfèrent que vous perdiez, et quand vous atteignez chez eux une somme d’argent gagnée ils n’ont pas le droit de vous expulser ou de vous virer, ce qu’ils font c’est qu’ils vous limitent tout simplement à quelques euros. Moi, ça ne m’intéresse plus. Donc, j’arrête de jouer et ils arrêtent de perdre de l’argent.

 

AURÉLIEN

Et tu ne peux pas t’inscrire sous un faux nom ? Non, ce n’est pas possible ?

 

BENOÎT

Légalement non.

 

AURÉLIEN

D’accord.

 

BENOÎT

Légalement non. Par contre, tu peux dire à ton père de jouer, ou ta mère, à eux de jouer. Mais honnêtement, j’ai déjà épuisé aussi de côté-là.

 

AURÉLIEN

Tu as envie de partager tes conseils. Il faut savoir que tu promets le fait que les gens vont réussir, qu’ils auront un retour sur investissement. Qu’est-ce qui s’est passé par rapport à ces premiers clients ?

 

BENOÎT

Alors, je peux faire le bilan du mois de décembre. Le mois de décembre, on a eu un retour sur investissement de 30 %, c’est-à-dire qu’en gros, je fais une comparaison, le livret A c’est 1,25 par an. Nous c’était 30 % sur un mois. Je pense que tout est dit, ça s’est résumé. Une personne qui jouait à peu près, on va dire, 150 euros chez nous d’unité de mise, je vais vous le faire assez simple, on va dire 150 euros par pari, 200 euros par pari, a réussi à générer sur le mois de décembre entre 1 000 et 1 500 euros. Ce qui n’est pas mal.

 

AURÉLIEN

Vous promettez en fait un résultat, enfin vous promettez après vous allez gagner de l’argent. Alors, j’imagine qu’il peut y avoir des mois où ça ne marche pas.

 

BENOÎT

Ah oui, tout à fait. En fait, quand on dit 20 % ça va être sur l’année sportive, c’est-à-dire sur un an. On va avoir des mois à 30 %, des mois à 10 %, peut-être certains mois vous allez perdre aussi un peu d’argent. Mais, je veux dire ce qui est important dans les paris sportifs c’est le moyen à long terme. C’est un peu comme la bourse.

 

AURÉLIEN

Exactement. Et tu me disais que vous aviez un historique parce que toi-même tu paris, vous avez un historique de toute l’année 2013 et vous avez fait combien sur l’année 2013 ?

 

BENOÎT

Alors, on a le bilan, en fait, parce que la méthode qu’on applique aujourd’hui à « Rugby-betting » on l’appliquait à nous-mêmes les années d’avant. Vous avez le bilan sur l’année 2012-2013, si vous aviez 150 euros par unité de mise, vous avez eu un bénéfice, de souvenir comme ça il me semble que c’est 10 000 et si vous aviez une unité de mise de 100 euros ça faisait 20 000 euros.

 

AURÉLIEN

Alors, grosso modo est-ce que tu as calculé pour quelqu’un qui a investi tant il a gagné tant ?

 

BENOÎT

Alors, on accepte que les gens qui auront un capital dédié pour nous de 1 000 euros. On ne prend pas en-dessous. Quelqu’un qui a 1 000 euros, par mois peut estimer, abonnement déduit, gagner 250 à 300 euros par mois avec un capital de 1 000 euros.

AURÉLIEN

C’est un (0:04:49), vous devez faire le calcul sur l’année parce que, comme tu dis, comparé avec un livret A, ça fait vraiment assez important. Après, voilà, ce n’est pas garanti, on peut perdre.

 

BENOÎT

Ce n’est pas garanti mais on a une expérience de 5 ans et sur 5 ans ça a toujours été quasiment la même chose.

 

AURÉLIEN

D’accord. Ça c’est intéressant. Juste pour préciser comment tu as eu ces premiers clients, vous avez une stratégie assez originale ? Pour le lancement du site vous avez fait comment ?

 

BENOÎT

Oui. Voilà, donc, en fait, pendant 2 ½ mois quand même on a proposé gratuitement, on avait une page Facebook, on a été à la simplicité. Les gens nous ont suivis, ont gagné de l’argent. Et à partir de là, on a créé le site, on a mis le lien sur la page Facebook. Et voilà, les gens sont venus sur « Rugby-betting ». Etant donné qu’ils avaient gagné de l’argent gratuitement, l’abonnement c’était déjà payé, on va dire gratuitement parce qu’on…

 

AURÉLIEN

Vous aviez des gens qui étaient déjà convaincus, en fait.

 

BENOÎT

C’est pour ça que ça a été aussi vite aussi.

 

AURÉLIEN

Pour continuer à vendre les abonnements, vous avez continué cette stratégie ou vous avez une stratégie différente ? Parce que c’est bien ça, en fait.

 

BENOÎT

Alors, ce qui va se passer c’est qu’on en va pas pouvoir continuer à prendre des abonnements éternellement parce qu’on va avoir une limite. On va rester après dans un club un peu VIP, on va dire, d’une centaine de personnes. Parce qu’il faut savoir que quand vous avez une masse d’argent qui arrive sur une cote, la côte s’effondre.

 

AURÉLIEN

En fait, ça influence le marché.

 

BENOÎT

C’est les vases communicants, en fait. C’est pour ça que ça va être… on va rester après en groupe fermé.

 

AURÉLIEN

Une centaine de personnes.

 

BENOÎT

Voilà. Mais je pense que de temps en temps il y aura des places qui vont se libérer. Donc, il y aura une liste d’attente.

 

AURÉLIEN

Super. En tout cas, c’est un business qui tourne bien. Ça c’est un avec un associé. Tu nous disais en fait que tu as lancé de ton côté un blog qui s’appelle…

 

BENOÎT

« Pariez-gagnant » et ça en fait c’est en complément de « Rugby-betting », c’est pour former les gens, éduquer les gens aux paris sportifs parce que c’est un monde aujourd’hui nouveau. J’ai aussi des conseils, un suivi et les gens peuvent me contacter et poser des questions.

 

AURÉLIEN

Et là, tu vas pouvoir proposer des formations sur comment se former pour les paris sportifs de manière générale, pas uniquement sur le rugby.

 

BENOÎT

Ah non, sur tous les sports.

 

AURÉLIEN

Comment devenir bookmaker éventuellement. Tu m’as dit que tu avais eu des demandes parce que c’est un métier que tu avais fait. Il y au ne opportunité professionnelle. Donc, il y a vraiment une transformation qu’on peut vendre, un résultat… C’est un blot qui a pas mal de potentiel.

 

BENOÎT

Celui-là il est assez début. Mais voilà, il a une bonne perspective d’avenir.

AURÉLIEN

Tu as installé la newsletter ?

 

BENOÎT

La newsletter est installée, oui.

 

AURÉLIEN

Tu commences à avoir des inscriptions ?

 

BENOÎT

On commence tout doucement à avoir des inscriptions, avec un petit e-book et il y a même un petit film sur les paris sportifs, que pas beaucoup de monde doivent connaître.

 

AURÉLIEN

Ce qui compte en fait c’est le trafic et là tu vas travailler dans les mois qui viennent sur développer le trafic.

 

BENOÎT

Voilà, le contenu. Il y a déjà des vidéos, il y a déjà des choses et puis dans la newsletter je demande aussi aux gens ce qui les intéresse. Et puis voilà, je vais créer des articles.

 

AURÉLIEN

Justement, là on est à une rencontre pendant 2 jours avec le Groupe Élite, c’est mon groupe mastermind et tu est passé devant le groupe, tu as parlé un petit peu de ton expérience. Et en fait, tu as un slogan actuellement, c’est…

 

BENOÎT

En fait, c’est « Minimisez votre temps passé, maximisez vos gains ».

 

AURÉLIEN

Ça c’est sur « Rugby-betting ». Mais sur « Pariez-gagnant ».

 

BENOÎT

« Pariez-gagnant » c’est « Des paris pour changer de vie ».

 

AURÉLIEN

A un moment, moi je t’ai dit, parce que tu m’as dit un truc très fort, tu m’as dit : c’est pas une affaire de chance.

 

BENOÎT

Non. La chance n’intervient même pas pour 5 % dans les paris sportifs. C’est pour ça qu’il faut s’enlever ça de la tête.

 

AURÉLIEN

Et moi, je t’ai dit que c’est que tu devrais mettre en slogan parce que c’est un message beaucoup plus fort, c’est une promesse beaucoup plus forte, surtout il y a une curiosité énorme. Moi, si je vois ça, je me dis « Attends, de quoi il parle ? ». Parce qu’en fait, effectivement, le deal de Benoît c’est d’avoir de la technique, comme au poker, les joueurs professionnels font peu appel à la chance, c’est une histoire de technique. C’est ça, c’est ce que tu fais, c’est ce que tu enseignes.

 

BENOÎT

C’est ça. Ce sont des probabilités, ce sont des statistiques. Et puis, bon, il y a plusieurs paramètres à mettre en jeu.

 

AURÉLIEN

Donc, tu achètes ou pas mon slogan ?

 

BENOÎT

Je pense que je vais l’acheter, je vais déjà y réfléchir. Et je vais en parler à mon associé.

 

AURÉLIEN

Ça c’est pour le blog sur lequel tu es tout seul.

 

BENOÎT

Oui. « Rugby-betting » on est deux, « Pariez-gagnant » je suis tout seul.

 

AURÉLIEN

De toute façon, tu y réfléchis, tu vois un petit peu si ça marche. Et il y a quelque chose d’intéressant sur lequel je voudrais te parler parce que tu nous a dit quelque chose, tu nous a dit, parce que toi c’est vraiment ta passion, il n’y avait pas de caméra, il n’y avait rien à vendre et tu nous as dit « C’est méconnu les paris sportifs ». Mais pour moi c’est un petit peu sulfureux, ça a une réputation. Et c’est intéressant parce que tu nous disais que c’est méconnu, ça a une mauvaise réputation et ça marche. Et c’est rigolo parce que je t’ai dit « Gagner de l’argent avec un blog c’est un petit peu similaire », c’est-à-dire que, effectivement, gagner de l’argent sur Internet, il y a des arnaques, comme dans les paris sportifs.

 

BENOÎT

La même chose, on est d’accord.

 

AURÉLIEN

Voilà. Et ce qui est rigolo c’est qu’il y a des arnaques, je pense, parce qu’il y a vraiment un potentiel parce qu’il y a des gens pour qui ça marche. Du coup, il y a des gens qui se lancent, voilà, en se faisant miroiter, etc. Et tu as un travail d’éducation à faire.

 

BENOÎT

C’est ce que je veux faire, former et éduquer les gens parce que c’est un travail de longue haleine et ce qui nous fait beaucoup de mal c’est les arnaques qui existent. Malheureusement, il y en a. Voilà, il faut prouver aux gens que c’est possible et il faut prouver notre valeur, en fait.

 

AURÉLIEN

Ce n’est pas facile. Moi c’est ce que je fais également avec le web marketing. Après, il faut savoir que sur la durée, on a arrive petit à petit à gagner des gens qui sont convaincus parce que ça se suit sur la durée. Je parlais avec Dean Graziosi aussi, un marketeur Américain : sa marque, ils font 200 millions de dollars de chiffre d’affaires par an. C’est quelqu’un qui a des pubs, qui passe à la télé et c’est un mec qui est vraiment passionné par ce qu’il fait, il achète 15 maisons par mois. Et si vous cherchez son nom, Dean Graziosi, vous trouvez plein de trucs, arnaques, etc. Il y a quelques clients mécontents, il y a surtout beaucoup de gens jaloux, des gens qui se font des films. C’est rigolo parce qu’il explique que lui il essaye de chouchouter ses clients, il essaye vraiment d’apporter du contenu, il publie une vidéo toutes les semaines, donc, pour l’ensemble des gens sur ses listes, même ses non clients. Et il disait de toute façon je sais que, voilà, il y a des gens qui me disent « Ça fait des années que je vois vos vidéos et ça y est, j’ai acheté votre formation au bout de 9 ans ».

 

BENOÎT

Il y a eu un déclic.

 

AURÉLIEN

Il y a eu un déclic. L’idée c’est de faire de la qualité. On apporte de la valeur et on sait qu’on va convaincre des gens petit à petit sur la durée.

 

BENOÎT

Sur le moyen à long terme, de toute façon, si vous êtes bon, voilà, les gens vous suivent. Il n’y a pas de secret.

 

AURÉLIEN

Écoutes, c’est bien parti. On se tient au courant d’ici quelques mois.

 

BENOÎT

Pas de souci. Avec plaisir.

 

AURÉLIEN

Et puis, à très bientôt. Bonne chance.

 

BENOÎT

Je te remercie.

 

AURÉLIEN

Ciao.